Comment utiliser soi même une machine à souffler ?

Si vous souhaitez améliorer l’efficacité énergétique de votre maison, une machine à souffler l’isolant peut vous permettre d’installer de l’isolant à l’intérieur des murs extérieurs de votre maison. L’installation d’une machine à souffler l’isolant peut se réaliser sans trop de difficulté et avec l’aide de quelques amis. Ce guide simple, étape par étape, vous expliquera comment installer et utiliser une machine de soufflage d’isolant.

Comment employer une machine à souffler ?

La machine à souffler l’isolant créera beaucoup de poussière, vous devriez donc l’installer à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur de votre maison. Une fois la machine à l’extérieur, passez le tuyau à travers une fenêtre ouverte. Demandez ensuite à l’un de vos camarades de remplir la machine avec du matériau isolant en vrac. Sur la plupart des machines de soufflage d’isolant, il suffit d’ouvrir le couvercle de la machine et de verser le matériau dans le bac. Commencez après à souffler l’isolant. Insérez le tuyau dans le premier trou, puis enroulez un chiffon ou une serviette autour de l’extérieur du tuyau pour empêcher l’isolant de refouler hors du trou. Donnez le signal à l’un de vos amis pour allumer la machine et de commencer à souffler de l’isolant entre les montants du mur. Continuez à souffler l’isolant jusqu’à ce que la machine commence à se débattre. Lorsque vous commencez à sentir de la résistance dans le tuyau, cela signifie que la zone est pleine. En suivant ces étapes faciles, vous pouvez installer de l’isolant dans votre maison à l’aide d’une machine à souffler l’isolant en un rien de temps.

Mais qu’est-ce que l’isolation thermique ?

Mais avant tout, que faut-il comprendre par isolation thermique ? L’isolation sert à empêcher l’énergie thermique de traverser les murs (ainsi que le plafond et le plancher) de votre maison. Il doit être installé durant de la construction, mais on l’applique également lors de la rénovation. Il fonctionne généralement en emprisonnant l’air ou d’autres gaz dans une matrice complexe de minuscules cellules ou passages. Par rapport aux solides et aux liquides, les gaz conduisent mal l’énergie thermique, ce qui en fait d’excellents isolants. En confinant les gaz dans des millions de minuscules cellules, vous réduisez le rôle que joue la convection dans le gaz, augmentant ainsi les propriétés isolantes du matériau. Dans la plupart des cas, lorsqu’on parle d’isolation thermique, il s’agit en particulier du flux thermique conducteur (et, dans une moindre mesure, convectif). La résistance à ce flux de chaleur est mesurée à l’aide d’une « valeur R », qui correspond à la valeur nominale de l’isolation (plus elle est élevée, mieux c’est). Le flux de chaleur par rayonnement entre en ligne de compte tout comme nous le verrons plus loin.

Les réglementations sur l’isolation thermique

S’il n’y avait aucune obligation d’isoler avant, aujourd’hui, on est obligé d’isoler sa maison dans la mesure du possible. La thermorégulation des bâtiments existants offre la possibilité de définir une performance minimum à réaliser pour chaque rénovation, y compris l’isolation. Attention, les subventions de l’État, telles que le crédit d’impôt de transition énergétique ou l’écoprêt à taux zéro ont souvent trait à l’utilisation de matériaux ayant une résistance thermique R minimale ainsi que la prestation et la mise en place par un professionnel agréé RGE. Le règlement RT 2012 constitue la norme actuelle pour la construction et la rénovation de votre maison. Il convient donc de respecter et de connaître cette nouvelle réglementation thermique. Elle concerne les constructions neuves, les extensions et les élévations de bâtiments existants. L’objectif de ce règlement vise à systématiser l’utilisation des « bâtiments basse consommation » (BBC), qui utilisent une moyenne de 50 kWhEP/m2 par an (alors que la RT 2005 en absorbait 150 kWh/m2 en moyenne par an). Ces données se basent sur le Cep, une consommation d’énergie primaire conventionnelle, qui prend elle-même en considération le chauffage, la climatisation, l’éclairage et l’eau chaude sanitaire.

Astuce : comment protéger son isolation des rongeurs ?
Isolation par soufflage : quel est le matériel nécessaire ?