Des travaux d’isolation sous toiture pour une meilleure performance thermique

Ouvrier nettoyant une toiture en vue de travaux d'isolation

Les chiffres sont éloquents. Le toit est responsable de près de 30% des déperditions de chaleur d’un logement, selon une étude menée par L’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). C’est là tout l’intérêt de faire des travaux d’une isolation sous toiture.

Pour optimiser les performances thermiques d’un logement, l’isolation sous toiture figure parmi les meilleures solutions. Ces travaux s’adressent aussi à qui souhaitent aménager les combles pour en faire une pièce à vivre. Quelles sont les étapes à suivre pour la mise en place de ce type d’isolation ? Quel isolant utiliser ? Quelles sont les techniques disponibles ? Éléments de réponse.

Isolation sous toiture : commencez par vérifier l’état de la charpente

Dessin d'une maison et de billet de banqueVous envisagez des travaux d’isolation sous toiture ? Commencez par vérifier l’état de votre charpente qui va supporter les éléments isolants. Assurez-vous que le toit n’est pas affaissé. Cette vérification se fait de l’extérieur. À l’intérieur, scrutez l’état de la boiserie. Si vous remarquez de petits trous, c’est peut-être le signe d’une infestation d’insectes xylophages (insectes mangeurs de bois). Le cas échéant, il est indispensable de faire diagnostiquer le toit par un professionnel spécialisé. Ce dernier vous propose ensuite une solution sur mesure pour traiter le problème. Ceci étant, l’isolation thermique pour des combles non aménagés, perdus ou aménagés peut commencer.

Quel type d’isolant choisir ?

Il existe plusieurs critères de choix pour l’isolant mais la première chose à retenir reste le degré de conductivité thermique du matériau, défini par la  valeur lambda. PLus cette valeur est faible, plus le matériau est isolant car peu conducteur.

Globalement, il existe 3 catégories de matériaux au choix pour l’isolation sous toiture. La laine minérale fabriquée à partir des minéraux. Ce type d’isolant offre un excellent rapport qualité-prix et sont recommandés pour l’isolation des toitures inclinées. Dans cette catégorie, vous avez la laine de verre, de roche et de verre cellulaire.

Si vous mettez un point d’honneur à utiliser les matériaux écologiques, choisissez entre la laine de mouton, les flocons de papier, la paille de bois, le liège ou encore le chanvre. Enfin, il existe également des isolants synthétiques comme le PUR (écume de polyuréthane giclée) ou les plaques de PIR (polyisocyanurate) qui sont très performants.

Les techniques d’isolation sous toiture

Il existe différentes techniques d’isolation sous toiture. La pose de plaques d’isolant entre ou sous les chevrons est très courant. Vous achetez des rouleaux d’isolant à débiter en plaques pour la pose. L’isolation par soufflage mécanique pour sa part consiste à souffler un isolant en vrac sous la toiture avant de placer des plaques de finition. Cette méthode est particulièrement recommandée pour les combles difficiles d’accès. Ceci dit, la technique convient à toutes les configurations de toiture. La technique par épandage utilise également des isolants en vrac. Si les professionnels utilisent une machine pour l’isolation par soufflage, ils se servent d’un râteau pour la méthode par épandage.

Des aides financières pour réaliser vos travaux

L’isolation sous toiture permet d’améliorer la performance énergétique de votre habitation et vous ouvre droit à des aides pour le financement des travaux. Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) en fait partie. Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’une prime versée l’Agence nationale de l’habitat (Anah) à partir de 2020. Si les travaux sont engagés avant cette date, vous profitez d’une réduction d’impôt pour vous aider à financer une partie des travaux. La prime énergie ou prime CEE propose également des aides financières à ceux qui réalisent des travaux permettant l’économie d’énergie. Cette aide est financée par les distributeurs d’énergie.

À qui faire appel pour les travaux d’isolation sous toiture ?

Les travaux d’isolation sont très techniques.Si vous êtes un bricoleur chevronné, il vous est tout à fait possible de prendre en main les travaux d’isolation. Néanmoins, le mieux reste encore de faire appel à un professionnel. Par ailleurs, confier la réalisation de l’isolation sous toiture par un professionnel fait partie des conditions requises pour bénéficier des différentes aides financières. Engagez de préférence un artisan qualifié RGE qui vous garantit la maîtrise des savoir-faire particuliers en performance énergétique. N’hésitez pas à comparer les offres des professionnels pour trouver l’artisan qui répond au mieux à vos exigences en termes compétence et de budget.

Techniques d’isolation des combles perdus
Isolation de combles : faire appel à une entreprise de confiance