Isolation avec laine de roche : avantages et inconvénients

Un système d’isolation externe ou interne diminue sans aucun doute les prix de chauffage et permet d’obtenir d’excellentes conditions climatiques intérieures, assurant un confort constant tout au long de l’année. Mais les matériaux utilisés sont divers. Dans cet article, il est question de laine de roche, de ses atouts et de ses risques.

Une petite définition

La laine de roche provient de roches éruptives volcaniques, basaltiques, dolomitiques ajoutées avec des adhésifs. En plus d’être un matériau naturel et d’avoir une excellente capacité d’isolation thermique, la laine de roche est également une remarquable matière insonorisant. La laine de roche n’absorbe pas l’eau ou l’humidité, et elle a également un excellent comportement au feu : elle ne contribue pas au développement ou à la propagation de l’incendie. Elle est en conséquence homologuée pour une application dans les bâtiments en matière d’isolation thermique et acoustique ainsi que de protection contre l’incendie.

Les points forts

La laine de roche se distingue par son excellence en termes de qualité. Les atouts principaux de la laine de roche résident dans sa facilité de recyclage, ses propriétés d’isolation thermique, sa résistance à l’humidité et son incombustibilité. Teles que les fibres sont ininflammables et ont un point de fusion extrême supérieur à 2 150 degrés F (1 176,6 degrés C), l’isolation en laine de roche intervient comme une barrière coupe-feu. Les produits en laine de roche sont naturels, car elles proviennent de ressources naturelles abondantes, avec des réserves de plusieurs millions d’années et de matériaux recyclés pour la laine de roche.    Selon les déclarations environnementales, elles permettent d’économiser beaucoup plus d’énergie lors de leur utilisation dans un bâtiment que lors de leur fabrication. Plus précisément, pour chaque tonne de CO2 émise lors de leur fabrication, plus de 200 tonnes sont évitées lorsqu’elles sont utilisées comme matériau isolant. Les laines de roches ont une grande durabilité, ne se dégradent pas avec le temps. Elles conservent leur rendement même au-delà de la durée de vie du bâtiment. La laine de verre et laine de roche sont devenues en 2001 « des matériaux non cancérigènes pour l’homme. De plus elle également plus économique que d’autres matériaux proposant les mêmes avantages. L’isolation en laine de roche réduit les coûts et les besoins en électricité dans les maisons, les immeubles de bureaux et les usines de fabrication. Le rapport intitulé « Green and Competitive » révèle que l’isolation en laine de roche peut réduire la facture d’électricité résidentielle d’au moins 40 %..

Les points faibles

Malgré les propriétés non cancérigènes de la roche de laine, que la poussière qu’elle dégage peut provoquer des gênes respiratoires et des irritations des yeux et de la peau. Des précautions doivent donc être prises pour leur manipulation. Les organismes écologiques ont également analysé différents types de matériaux isolants et, en ce qui concerne les roches de laine, ils estiment que leur principal inconvénient réside dans la grande consommation d’énergie nécessaire à leur fabrication. Un autre point noir notable concerne la libération de fins cristaux perméables à l’air traversant la peau lors de la fabrication, de l’installation et de la manipulation. Cependant, ce problème peut être écarté avec l’utilisation de vêtements industriels adéquats comme les gants, le masque et lunettes de sécurité. La laine de roche se présente comme un isolant thermique nécessitant une température de fabrication de 800 degrés et un agglomérant qui est généralement le formaldéhyde, un composant dangereux pour la santé humaine ainsi que les fibres qui le composent. Ces éléments sont assez minuscules pour être inhalé et se fixer dans les poumons. Elle peut avoir également un effet corrosif. Après réflexion, il convient de noter que les économies d’émissions de CO2 résultant de l’utilisation du produit, en termes de réduction de l’utilisation du chauffage et/ou du refroidissement des bâtiments, l’emportent sur les effets nocifs des émissions de CO2 produites lors de sa fabrication. De plus, ses propriétés ignifuges et durables l’emportent sur leurs autres inconvénients dans l’utilisation de moyens de sécurité lors de leur manipulation, elle demeure donc une source appropriée pour isoler nos maisons.

Isolation avec ouate de cellulose : avantages et inconvénients
Isolation avec fibre de verre : avantages et inconvénients