Comment isoler de façon optimale ses tuyaux d’eau chaude ?

le calorifugeage

Dans une maison, l’isolation thermique ne concerne pas que la toiture et les murs. Pour éviter le gaspillage d’énergie, il est également important d’isoler la tuyauterie et des canalisations d’eau chaude. En effet, une absence d’isolation des circuits risque fortement d’entraîner des déperditions thermiques. La technique par laquelle l’on procède à l’isolement des installations afin de réduire les fuites de chaleur s’appelle le calorifugeage. Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous pouvez bénéficier gratuitement de la prime énergie mise en place par le gouvernement dans le cadre de la Loi pour la Transition énergétique et la Croissance verte. Explication sur comment réaliser son calorifugeage et les aides financières disponibles.

Pourquoi isoler sa tuyauterie ?

Il y a plusieurs raisons qui expliquent pourquoi il est nécessaire de procéder au calorifugeage.

•Réduire la consommation énergétique

L’une des premières raisons pour laquelle il est nécessaire de réaliser le calorifugeage est que cela permet de consommer moins d’énergie. Cette réduction énergétique entraîne un gain important d’économie sur les factures pouvant aller jusqu’à 10% par an.

• Prévient la gélification des réservoirs et des canalisations

En hiver, au contact du froid, les circuits situés à l’extérieur (garage, sous-sol) peuvent geler et empêcher une bonne circulation de l’eau. Cela risque d’entraîner une rupture des canalisations et par conséquent une inondation en cas de dégel.

• Garantir un meilleur confort thermique

Le calorifugeage de votre habitation vous assure un meilleur confort thermique. Lorsque vous n’utilisez pas des matériaux adéquats pour protéger vos conduits, la chaleur générée risque fort de se refroidir dans la tuyauterie. Pour optimiser votre bien-être et éviter de perdre de la chaleur dans vos tuyaux, assurez-vous de réaliser des rénovations au niveau de vos installations.

Comment isoler de façon optimale ses tuyaux d’eau chaude ?

Pour réaliser vos travaux de calorifugeage, il est souhaitable de contacter des spécialistes. Les procédés peuvent varier d’un professionnel à un autre ainsi qu’en fonction de l’ampleur des travaux. La première chose à faire consiste à choisir le type de manchon. Vous avez le choix entre les manchons rigides, la bande isolante, la laine minérale (ou laine de roche) et enfin le traçage. L’utilisation des manchons rigides est la technique la plus en vogue. Elle s’effectue par projection de polyéthylène ou d’élastomère. En ce qui concerne les différents types de laines, elles viennent rapidement à bout des déperditions de chaleur toutefois, elles ne sont pas préconisées pour les tuyauteries courbées. La seconde étape consiste à décrasser les conduits à l’aide d’un chiffon ou d’une brosse métallique si les parois sont oxydées. En troisième étape, on procède à l’installation des isolants. De façon pratique, la procédure d’installation d’un manchon est la suivante :

• ouvrez le manchon et enroulez-le autour du tuyau ;

• refermez le dispositif en fonction du système de fermeture (ruban adhésif ou fil de fer) ;

• pour les tuyauteries croisées, coupez les tubes isolants sous forme d’angle puis raccordez-les hermétiquement à l’aide d’une bande adhésive ;

• pour les conduits incrustés dans les murs, pulvérisez la mousse en polyuréthane puis laissez sécher.

Les subventions octroyées pour le calorifugeage

Les copropriétés et notamment les foyers à faible revenu éprouvent des difficultés pour répondre aux travaux de rénovation ou d’entretien de leur résidence. Pour soutenir les ménages, l’État français a mis en place depuis 2006 des aides afin de contribuer entièrement ou partiellement à couvrir les dépenses liées au calorifugeage des conduits de chauffage. Grâce à ces subventions, il est possible de bénéficier de la prime énergie du dispositif CEE (certificat d’économie d’énergie). Cette aide oblige les fournisseurs d’énergie à encourager les ménages à réaliser toutes sortes de travaux d’isolation sans avoir à dépenser des sommes exorbitantes. L’objectif poursuivi est que ces ménages puissent s’aligner aux normes énergétiques prévues par le gouvernement. Ces sociétés délégataires reçoivent en contrepartie des certificats d’homologation.

Matériaux utilisés dans les travaux d’isolation phonique
Les différents isolants en laine minérale