Comment isoler son sous-sol ?

Le sous-sol est un espace pratique. Il permet d’obtenir un espace de rangement ou de stockage supplémentaire. Il peut également être aménagé comme un espace de vie, une chambre supplémentaireou une salle de bain. Cependant, un sous-sol est généralement froid et humide. C’est pourquoi il faut procéder à une isolation. Selon le matériau utilisé et la surface totale, mais surtout en fonction de votre budget, plusieurs techniques d’isolation de sous-sol sont disponibles.

Quels sont les avantages de l’isolation du sous-sol ?

L’isolation du sous-sol est d’abord une démarche énergétique. Elle vous permettra d’économiser de l’énergie en chauffage, puisque l’espace sera alors plus aux normes. Cela contribuera également à remonter de quelques degrés la température ambiante de la maison, puisque l’air provenant du sous-sol ne sera plus aussi froid. Les spécialistes estiment que vous perdez 2 degrés environ en raison d’un sous-sol mal isolé. Cela peut paraître peu, mais pour votre facture d’électricité, une telle perte peut engendrer des dépenses faramineuses en un mois pour toute la maison.

Cette démarche vous permettra, par ailleurs, de combattre les remontées d’humidité et les éventuelles infiltrations provenant du sous-sol. Votre maison sera ainsi mieux protégée, et surtout plus salubre. C’est un argument essentiel pour la location ou pour une vente future. Mais le plus grand intérêt reste la possibilité de bénéficier d’un espace supplémentaire dans votre maison. Grâce à une bonne isolation, vous pourrez rénover votre sous-sol en y aménageant une salle de jeu, une salle de cinéma ou une nouvelle chambre par exemple. Vos meubles ne courent plus le risque de s’abîmer ou de rouiller en raison des niveaux variants de température. Tels sont les raisons qui expliquent l’importance de l’isolation sous sol. Pour ce faire, plusieurs techniques peuvent être utilisées.

Isoler le sous-sol par les murs ou le sol

Parmi les techniques d’isolation du sous-sol, vous pouvez opter pour celle venant du mur. L’humidité aura tendance à remonter par les façades intérieures via le mécanisme de capillarité. Vous pourrez alors constater des taches d’humidité sur vos murs. L’isolation par les murs est donc une technique efficace et intéressante. Pour ce faire, il vous suffit de coller directement des panneaux de polystyrènes. Ils sont faciles à installer et légers. Vous pouvez aussi utiliser de la laine de verre que vous mettez entre les tasseaux avant de les recouvrir de placo ou de lambris.

Si vous choisissez d’isoler par le sol, vous devez être très minutieux. La pose de l’isolant et celle du revêtement doivent être correctement ajustées pour éviter un sous-sol humide et froid, mais aussi pour prévenir tout risque de détérioration. Ainsi, il est conseillé de poser une couche de pare-vapeur sur le sol, en remontant un peu sur les murs. Ensuite, placez des plaques isolantes qui supportent la marche et posez le revêtement de votre choix. Cette technique permet d’obtenir une meilleure étanchéité et un résultat plus uniforme. Elle est aussi très délicate, c’est pourquoi il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Isoler par le plafond

Pour cette technique, la démarche est la même que celle par le sol. Un pare-vapeur n’est pas requis, mais des plaques de polystyrène extrudé par contre assureront le maintien d’une température ambiante. Vous pouvez également utiliser de la laine de roche ou de la laine de verre, selon vos envies. Pensez toutefois à bien mesurer la surface pour prévoir la quantité d’isolant à utiliser.

Pour plus d’efficacité, pensez à appliquer une peinture anti-humidité sur votre plafond. Cela évitera les remontées de champignons et la formation de mousse à l’intérieur de votre maison. Pensez aussi à protéger les différents tuyaux et passages de fil de votre plafond. En cas de doute, faites appel à un artisan professionnel. Ce dernier est plus expérimenté et peut gérer toutes les difficultés que ce type de chantier peut présenter.

Combien coût l’isolation d’un sous-sol ?

Le prix de l’isolation d’un sous-sol reste faible par rapport aux bénéfices que cela va apporter. En moyenne, vous devez compter environ une dizaine ou une vingtaine d’euro au mètre carré, en fonction du choix des matériaux. Pour choisir la technique la plus appropriée, vous devez donc prendre en compte votre budget. Les calculs prendront en compte la surface habitable et le type d’installation que vous souhaitiez y faire. En effet, si vous voulez aménager une salle de bain, vous devez compter l’aménagement des tuyaux et des adductions d’eau supplémentaires.

Pour plus de sécurité, faites un bilan énergétique avant d’entreprendre les travaux. En effet, l’isolation d’un sous-sol est un enjeu majeur en termes de performance énergétique. Si les résultats de ce bilan sont importants, vous pourrez bénéficier d’une aide à l’isolation. Vous pourrez économiser jusqu’à 10% sur votre facture d’énergie une fois les travaux finis. Cela peut être un bon argument pour solliciter une aide ou une prime auprès de l’État ou de votre commune.

Isolation de la maison : profiter d’un guide pratique
Guide en ligne sur l’isolation thermique de la maison